Une nouvelle molécule pour traiter la fibrose digestive

Une des craintes majeures des malades souffrant de MICI (Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin) est le recours à la chirurgie. Malheureusement, cette dernière concerne environ 50% des malades dont un tiers subiront des opérations multiples, et 15% une stomie définitive...La cause la plus fréquente du recours à la chirurgie est le blocage de l’intestin par une sténose. Celle-ci est due à une « mauvaise » cicatrisation aussi appelée « fibrose » qui est la complication la plus fréquente de l’inflammation chronique qui caractérise les MICI. Elle se concrétise par un dépôt de tissu cicatriciel ou « matrice extracellulaire » qui est hors de contrôle et qui entraîne un épaississement, avec perte d’élasticité et de fonction de l’intestin.

Il n’existe à ce jour aucun médicament efficace contre cette fibrose et l’utilisation des anti-inflammatoires dans les MICI semble n’avoir aucun effet ni sur son développement ni sur sa progression.

Dans ce contexte, une équipe lilloise a mis en évidence le rôle « anti-fibrose » d'un nouveau candidat médicament, le GED-0507-34 Levo :

Celui-ci est capable de bloquer de développement de la fibrose dans un modèle animal de colite chronique. De même, le suivi clinique et histologique d’animaux présentant une colite chronique et traités par le GED a montré une nette amélioration des lésions de fibrose. Des études mécanistiques ont permis de prouver que cette action était indépendante du pouvoir anti-inflammatoire de cette molécule mais plutôt liée au fait qu’elle est capable de contrôler l’activation des cellules qui participent à la fibrose : les fibroblastes et cellules épithéliales. Un des principaux marqueurs de cette activation est une protéine appelée aSMA dont l’expression est fortement diminuée sous l’effet du GED aussi bien dans les fibroblastes que dans les cellules épithéliales.

Ce travail qui a reçu le soutien de DigestScience est très important

; il ouvre une voie au développement d’un traitement médical efficace d’une complication qui jusqu’ici n’avait que la chirurgie ou des dilatations pour tout recours.

 

Références :

The novel PPARγ modulator GED-0507-34 Levo ameliorates inflammation-driven intestinal fibrosis
Speca Silvia PhD1,2,3, Rousseaux Christel PhD4, Dubuquoy Caroline4, Rieder Florian MD5,Vetuschi Antonella PhD3, Sferra Roberta PhD3, Giusti Ilaria PhD 3, Bertin Benjamin PhD 1,6, Dubuquoy Laurent PhD 1,6, Gaudio Eugenio MD, PhD7, Desreumaux Pierre MD, PhD 1,2,6, Latella Giovanni MD3.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies publicitaires et statistiques.
En savoir plus J'accepte