Rôle des mucines lors d'infection intestinale par les parasites

Elle est principalement constituée de mucines secrétées par les cellules en gobelet. MUC2 est la principale mucine exprimée par l'épithélium colique. Il a été démontré que :

-          l'altération ou l'absence d'expression de MUC2 est associé au développement de carcinomes coliques et aussi à la rectocolite hémorragique.

-          Une prolifération démesurée des cellules en gobelet a été décrite au cours d'infections parasitaires montrant le rôle du mucus dans le piégeage ou l'inhibition de la mobilité des parasites.

Dans un article, paru ce mois dans Gastroenterology, les auteurs précisent le rôle des mucines au cours d'une infection intestinale par le nématode Trichuris muris chez la souris  (Hasnain et al.) :

-          ils observent une corrélation entre l'hyperproduction de Muc2 dans le côlon et l'expulsion du parasite chez les animaux résistants à l'infection par comparaison à une souche de souris susceptibles.

-          ils montrent également une augmentation de l'expression d'une autre mucine, Muc5ac dont l'expression en condition « normale » est restreinte à l'épithélium bronchique et à l'estomac. L'expression de cette mucine augmenterait l'effet barrière; en conférant au mucus des propriétés rhéologiques (rapports entre la viscosité, la plasticité et l'élasticité) différentes, permettant une meilleure expulsion des parasites.

Ces résultats montrent pour la première fois le rôle protecteur du mucus intestinal lors d'une infection parasitaire, notamment par ses propriétés physiques hautement régulées.

 

Hasnain, S.Z., H. Wang, J.E. Ghia, N. Haq, Y. Deng, A. Velcich, R.K. Grencis, D.J. Thornton and W.I. Khan, Mucin Gene Deficiency in Mice Impairs Host Resistance to an Enteric Parasitic Infection, Gastroenterology.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies publicitaires et statistiques.
En savoir plus J'accepte