Un espoir thérapeutique pour la RCH

La rosiglitazone est un médicament très largement utilisé par les patients atteints de diabète. Il est administré par cachet ou gélule et ainsi agit dans tout l'organisme en se fixant sur une protéine appelée PPARg. Depuis une dizaine d'années, Il a été montré que PPARg était très fortement exprimé dans le côlon et y était capable de bloquer l'inflammation. En 2003, une équipe lilloise a montré que les cellules du côlon des patients atteints de rectocolite hémorragique (RCH) avaient perdu la majeure partie de leur PPARg. Différentes études ont testé l'efficacité d'un traitement oral par la rosiglitazone dans la RCH avec des résultats très encourageants. Cet intérêt pour la rosiglitazone a été tempéré par la découverte d'une toxicité cardiaque de ce médicament.

Une étude danoise à paraître dans American Journal of Gastroenterology a dans un premier temps confirmé le défaut de PPARg dans les cellules du côlon des patients atteints de RCH. Perdersen et al ont ensuite démontré ex vivo que le traitement par la rosiglitazone corrigeait le défaut de PPARg. Sur une petite cohorte de patients atteints de RCH, ces médecins danois ont comparé l'efficacité d'un lavement expérimental de rosiglitazone, permettant d'éviter les effets secondaires cardiaques, par rapport à un traitement de référence : la mesalazine en lavement pendant 14 jours. La rosiglitazone montrait une efficacité identique à la mesalazine, avec une diminution de moitié du score clinique (Mayo score).

Ces résultats relancent l'intérêt de la rosiglitazone pour le traitement des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI). Le développement de nouvelles thérapies consistant en une administration locale (topique) de rosiglitazone ou de toute autre molécule capable d'activer PPARg donne un réel espoir pour le traitement de MICI en général et de la RCH en particulier.

 

Référence :

Pedersen G, Brynskov J. Topical Rosiglitazone Treatment Improves Ulcerative Colitis by Restoring Peroxisome Proliferator-Activated Receptor-gamma Activity. Am J Gastroenterol. 2010 Jan 19. [Epub ahead of print]

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies publicitaires et statistiques.
En savoir plus J'accepte