Des bactéries associées au développement de la maladie cœliaque

Les bactéries commensales (flore normale de notre organisme) jouent un rôle crucial dans le développement et le maintien de l'équilibre immunitaire du tube digestif.

Une dérégulation de l'équilibre entre tolérance et immunité participe à la survenue de phénomènes inflammatoires que l'on peut observer dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales et les intolérances alimentaires.

Une étude publiée dans « The american journal of gastroenterology »1 à décri qu'une modification de la composition de la flore (microbiote) de l'intestin proximal d'enfants atteints de maladie cœliaque pouvait être à l'origine du développement de la maladie. Les auteurs ont montré une augmentation de la fréquence de bactéries à Gram-positif des genres clostridium, actinomyces et prevotella.

Ce travail est en accord avec une étude précédente2 qui a mis en évidence que la perturbation de l'écosystème intestinal (dysbiose) pourrait être un facteur de risque au développement d'une maladie cœliaque.

 

 

1. Ou, G. et al. Proximal small intestinal microbiota and identification of rod-shaped bacteria associated with childhood celiac disease. Am J Gastroenterol 104, 3058-67 (2009).

2. Collado, M. C., Donat, E., Ribes-Koninckx, C., Calabuig, M. & Sanz, Y. Specific duodenal and faecal bacterial groups associated with paediatric coeliac disease. J Clin Pathol 62, 264-9 (2009).

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies publicitaires et statistiques.
En savoir plus J'accepte