La sensibilité au gluten : mythe ou réalité ? Episode 1

Le gluten n’est pas un perturbateur endocrinien (!) mais une protéine alimentaire, normalement présente dans les dérivés du blé, de l’orge et du seigle, absente dans le maïs et le riz.
Parmi les pathologies en rapport avec la consommation de gluten la maladie coeliaque est bien caractérisée.
Des anticorps « anti-gluten » développés par le malade détruisent la muqueuse de son propre intestin grêle (« réaction auto-immune »).
Initialement décrite chez l’enfant, elle existe aussi chez l’adulte. Elle se manifeste par une mauvaise absorption des aliments par l’intestin grêle qui peut aboutir à un tableau clinique grave (amaigrissement, diarrhée, carences multiples, dénutrition) ou à des formes moins sévères « dissociées » dominées par une ou plusieurs carence (vitamines, calcium), entrainant anémie, ostéoporose etc.
Son diagnostic repose sur la détection sanguine des anticorps anti transglutaminase et sur des biopsies du grêle ou on met en évidence une atrophie totale de la muqueuse.
Un régime sans gluten rigoureux est impératif dans cette maladie et permet un contrôle rapide des symptômes, une restauration d’un bon état nutritionnel et une « repousse » de la muqueuse.
De plus, le régime évite l’apparition d’une complication maligne, le lymphome du grêle.
Le régime doit être observé toute la vie chez la majorité des malades.
L’allergie au gluten est une allergie alimentaire médiée par les Immunoglobulines (IgE). Les symptômes en sont sévères :  digestifs (vomissements, diarrhée), non digestifs (rhinorrhée, œdème laryngé, hypotension, prurit, gonflement des lèvres et du visage, urticaire, rash cutané, rougeurs), parfois aggravés par l’effort physique après consommation de l’aliment.
L’allergie est confirmée par le dosage des IgE et les tests cutanés.
Cette allergie au gluten (et plus largement au blé) peut être très grave, voire mortelle (choc anaphylactique), comme toutes les allergies , mais est rare (0,4 % de la population).

Vivre avec la maladie

Une question à poser ? Un témoignage à apporter ?
Contactez la fondation

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies publicitaires et statistiques.