La sensibilité au gluten : mythe ou réalité ? Episode 2

Ce diagnostic est très difficile à affirmer car ses symptômes, très variables, sont identiques à ceux du Syndrôme de l’Intestin Irritable ( ou « colopathie fonctionnelle ») en particulier dans sa forme Diarrhéique (SII-D) : ballonnement et douleur abdominal, diarrhée, constipation, alternance de diarrhée et de constipation, reflux gastro-œsophagien (RGO), éructation, nausées, dyspepsie douloureuse ; des symptômes non digestifs peuvent également être présents : malaise général, fatigue, céphalées, anxiété, myalgies, rash cutané, dépression.
La relation de cause à effet avec l’ingestion de gluten est très difficile à affirmer car il n’existe aucun test biologique et/ou examen spécifique.
Les critères suivants sont -théoriquement- exigés :
a) maladie cœliaque formellement exclue
b) diminution des symptômes sous régime très appauvri en gluten
c) réduction d’au moins 3 symptômes dominants sous régime strict
d) réapparition des symptômes après réintroduction du gluten en double-aveugle (càd sans que le patient ni le prescripteur ne sache quel régime est donné).
Le SNCG confirmé suivant ces critères rigoureux est rare, concernant 1% de la population européenne, plus fréquemment les femmes.
Sa physiopathologie est possiblement en rapport avec une augmentation de la perméabilité intestinale.
Le flou diagnostique entre SNCG et SII-D n’a pas empêché la mode des produits sans gluten.
Ce marché représentait en 2016 aux USA 15,5 milliards de dollars (contre 7 en 2011), 30% des adultes américains préférant réduire ou éviter complètement le gluten, alors que moins de 1% en ont réellement besoin ! !
Nous n’en sommes pas encore là en France malgré une promotion dans certains media !
Or le régime sans gluten a des effets négatifs potentiels : déficit en certains nutriments, oligoéléments et fibres, apport excessif en lipides, obésité , coût élevé , contraintes psycho-sociales .
Prudence donc avant de se lancer d’autant que certains patients peuvent être améliorés par un régime allégé en hydrates de carbones ( les fameux FODMAPS ) ou en blé moins contraignant et cher que le sans gluten.

Vivre avec la maladie

Une question à poser ? Un témoignage à apporter ?
Contactez la fondation

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies publicitaires et statistiques.
En savoir plus J'accepte