Cette seconde édition permettra de faire un point/discuter sur ces nouvelles données, avec comme toujours l'objectif de booster la recherche et de travailler à l'élaboration de nouvelles stratégies thérapeutiques.
Actuellement, il est clairement établi par la communauté scientifique des gastroentérologues que la prédisposition génétique, les anomalies de la perméabilité intestinale, les interactions entre la flore bactérienne et la surface des cellules épithéliales ainsi que le dérèglement de la réponse immunitaire de l'hôte peuvent être à l'origine des MICI. Le système lymphatique joue un rôle déterminant dans l'homéostasie des tissus, la défense immunitaire et le maintien du métabolisme. Les premières observations cliniques et les études expérimentales ont suggéré que la lymphangite était une lésion primaire dans la maladie de Crohn. Ce concept oublié pendant un temps, refait surface. La relation entre le système lymphatique, les tissus adipeux et l'inflammation a été l'objet de recherches intéressantes ces dernières années...

Télécharger le programme

Les partenaires :

workshop lymphatic2012

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies publicitaires et statistiques.
En savoir plus J'accepte