Vaccination contre le SRAS-CoV-2 (anti-COVID19) et MICI (Crohn et RCH)

Recommandations générales concernant la vaccination contre le SRAS-CoV-2 (anti-COVID19) pour les patients atteints de MICI (Organisation internationale pour l'étude des maladies inflammatoires de l'intestin (IOIBD), Gut janvier 2021)

Vaccin covid mici2 - Les patients atteints de MICI peuvent être vaccinés contre le SRAS-CoV-2. Depuis le 25 février 2021, les personnes atteintes de MICI, âgées entre 50 et 64 ans inclus, et sous traitement cortisone ou Imurel ou biothérapie, sont éligibles à la vaccination anti-covid19. Elles doivent prendre contact avec leur médecin traitant ou leur médecin du travail.
- Le meilleur moment pour administrer la vaccination contre le SRAS-CoV-2 aux patients atteints de MICI est le plus tôt possible.
- Les vaccins contre le SRAS-CoV-2, y compris les vaccins à ARN messager, les vaccins à vecteurs incompétents pour la réplication, les vaccins inactivés et les vaccins recombinants peuvent être administrés en toute sécurité aux patients atteints de MICI.
- La vaccination contre le SRAS-CoV-2 ne doit pas être différée chez un patient atteint de MICI traité par immunosuppresseurs.
- Les patients atteints de MICI vaccinés contre le SRAS-CoV-2 doivent être informés que l'efficacité du vaccin peut être diminuée lors de l'administration de corticostéroïdes systémiques.

Plus précisément :

- La vaccination contre le SRAS-CoV-2 ne doit pas être différée chez un patient atteint de MICI traité par des médicaments oraux ou topiques à base de 5 ASA.
- La vaccination contre le SRAS-CoV-2 ne doit pas être différée chez un patient atteint de MICI traité par corticostéroïdes systémiques.
- Les patients atteints de MICI vaccinés avec le vaccin contre le SRAS-CoV-2 doivent être informés que l'efficacité du vaccin peut être diminuée lors de l'administration de corticostéroïdes systémiques.
- La vaccination contre le SRAS-CoV-2 ne doit pas être différée chez un patient atteint de MICI traité par thiopurine ou du méthotrexate en monothérapie.
- La vaccination contre le SRAS-CoV-2 ne doit pas être différée chez un patient atteint de MICI traité en monothérapie avec un agent anti-TNF.
- La vaccination contre le SRAS-CoV-2 ne doit pas être différée chez un patient atteint de MICI traité en monothérapie avec un agent anti-IL12 / 23 ou anti-IL23.
- La vaccination contre le SRAS-CoV-2 ne doit pas être différée chez un patient atteint de MICI traité en monothérapie avec un agent anti-intégrine.
- La vaccination contre le SRAS-CoV-2 ne doit pas être différée chez un patient atteint de MICI traité par médicament biologique en association avec une thiopurine ou du méthotrexate.
- La vaccination contre le SRAS-CoV-2 ne doit pas être différée chez un patient atteint de MICI traité en monothérapie avec un inhibiteur de JAK.
- La vaccination contre le SRAS-CoV-2 ne doit pas être différée chez un patient atteint de MICI qui participe à un essai clinique pour un médicament contre la MICI, comme le permet le protocole.

Téléchargez l'infographie

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies publicitaires et statistiques.