Comment réagit l'intestin face à l'aluminium que nous ingérons ?

L’aluminium n’est pas essentiel à la vie et pourtant il est retrouvé de façon ubiquitaire dans nos sociétés industrialisées. Il est notamment présent dans notre nourriture et notre eau, nous en ingérons donc de petites quantités de façon quotidienne. Cet aluminium ingéré entre alors en contact avec les cellules qui constituent la muqueuse de l’intestin, appelées cellules épithéliales intestinales.

Pourtant l’effet de l’aluminium sur ces cellules n’avait pas été étudié. Des chercheurs lillois se sont donc intéressés à cette question. Ils ont employé des méthodes classiques de toxicologie ainsi qu’une approche de transcriptomique.

Ils ont démontré que l’aluminium a des effets complexes sur les cellules épithéliales intestinales, perturbant la progression du cycle cellulaire, ainsi que les processus de prolifération et d’inflammation.

Des études supplémentaires sont nécessaires pour évaluer l’impact physiopathologique de ces effets de l’aluminium, mais il est désormais établi que contrairement à ce qui était avancé depuis de nombreuses années, l’aluminium n’est pas inoffensif pour l’intestin.

Référence:
Toxicological consequences of experimental exposure to aluminum in human intestinal epithelial cells
M. Djouina , N. Esquerre , P. Desreumaux, C. Vignal, M. Body-Malapel
Food and Chemical Toxicology 91 (2016) 108e116

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies publicitaires et statistiques.
En savoir plus J'accepte