Des malades de Crohn en échappement thérapeutique se voient privés d’un traitement qui est le seul à marcher pour eux !

L’ensemble des syndicats de gastroentérologues, les sociétés savantes, et l’association nationale de patients et proches, l’AFA (Association François Aupetit), dénoncent dans un communiqué presse et une lettre ouverte à la Ministre Marisol Touraine, la non prise en charge de l’Entyvio® (védolizumab) par la sécurité sociale pour les malades de Crohn !

L’Entyvio® (védolizumab) est un nouveau traitement de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn dans le traitement de leurs formes actives modérées à sévères et réservés aux patients en échec (réponse insuffisante, perte de réponse ou intolérance) des corticoïdes, des immunosuppresseurs et des anti-TNF. Il n’y a donc plus d’alternative thérapeutique pour ces patients avec un parcours complexe dans la maladie.

En 2015, l’Entyvio® a obtenu une autorisation de mise sur le marché dans les deux indications. Il est administré en hôpital de jour en perfusion.

Par arrêté du 5 janvier 2017 paru au J.O. le 10 janvier 2017, la nouvelle est tombée : l’Entyvio® ne sera pas pris en en charge par la sécurité sociale pour les malades de Crohn ! La raison est que dans cette indication, le traitement a une amélioration du service médical rendu moins importante. Il est donc décidé de faire peser le coût du traitement sur les hôpitaux...

Lire le communiqué presse en intégralité de l'AFA

Lire la lettre ouverte à Marisol Touraine

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies publicitaires et statistiques.
En savoir plus J'accepte