MICI et cancers cutanés

Une étude récente a analysé, au sein d'une grosse base de données administrative regroupant plusieurs états des Etats-Unis, le risque de survenu d'épithélioma cutané et de mélanome chez les personnes atteintes de Maladie Inflammatoire Chronique de l'Intestin (MICI).

108579 malades ont été identifiés. Chaque malade a été apparié à 4 patients contrôle.

Les résultats montrent un surrisque de mélanome (confirmé par une méta-analyse récente sur près de 180.000 malades avec mise en évidence de 179 mélanomes) et d'épithélioma cutané. Ce surrisque étant plus marqué en cas de maladie de Crohn.

Une étude cas-témoins a été ensuite réalisée au sein de cette population afin d'identifier d'éventuels facteurs de risque. Ce travail a permis de confirmer l'association thiopurines et épithéliomas cutanés, mais surtout de montrer qu'un traitement par Anti-TNF était associé à une augmentation du risque de mélanome.

Ce lien avait déjà été mis en évidence dans plusieurs études effectuées en rhumatologie.

L'immunosuppression est un facteur de risque connu de cancer cutané. Chez le transplanté qui va être amené à prendre un traitement immunosuppresseur pendant des années, une consultation dermatologique est ainsi recommandée avant la transplantation pour examiner et/ou traiter une éventuelle maladie de peau, pour évaluer le risque de cancer cutané après transplantation et éduquer le patient à la prévention et à la détection précoce de cancers cutanés

Pas d'affolement...Les épithéliomas cutanés ont le plus souvent une évolution locale. Dans le cadre du mélanome, son nombre augmente aussi dans la population générale, un dépistage minutieux permet de diagnostiquer des mélanomes superficiels, et enfin le risque individuel reste faible.

Ceci invite néanmoins à la prudence : protection solaire et surveillance dermatologique renforcée pour les malades atteints de MICI débutant un traitement par thiopurines et/ou Anti-TNF.

Références
Long MD, Martin CF, Pipkin CA, Herfarth HH, Sandler RS, Kappelman MD, Risk of Melanoma and Nonmelanoma Skin Cancer Among Patients With Inflammatory Bowel Disease. Gastroenterology 2012; 143: 390-9
Center for Gastrointestinal biology and disease, Chapel Hill, North Carolina, USA

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies publicitaires et statistiques.
En savoir plus J'accepte